Nous en resterons là…

Bernard Laporte, Président de la FFR, a récemment envoyé un courrier à l’ensemble du rugby amateur pour annoncer la fin de la saison en cours. Pas de regret ni d’amertume, les priorités sont ailleurs actuellement. Le RCA 23 SUD réalise une excellente saison : 16 matchs, 13 victoires et une 2nde place au classement provisoire (finalement définitif !). Pas de Champion, pas de montée ni de descente. Ce n’est que partie remise. Ci-dessous le courrier que Bernard Laporte a envoyé.

Le RCA remercie ses nombreux supporters et partenaires et vous donne rendez-vous en septembre 2020 !

Cher-e-s licencié-e-s, cher-e-s dirigeant-e-s, mes ami-e-s,


Vous avez certainement pris connaissance de la décision de notre Bureau Fédéral, réuni le vendredi 27 mars dernier, qui met un terme définitif à l’ensemble des Championnats amateurs, pour la saison en cours. Une décision qui fût évidemment, extrêmement difficile à prendre. La Fédération Française de Rugby a pour mission première d’organiser et de favoriser la pratique et le jeu. Prendre cette décision antagonique à l’esprit qui nous anime, ne fût donc pas plaisant. Mais cela relève de notre responsabilité. Dans le contexte de cette crise sanitaire mondiale sans précédent, et à l’issue de l’annonce du Premier Ministre qui a prolongé la période de confinement jusqu’au 15 avril prochain, au moins, nous n’avions pas d’autres choix possibles. Comme je vous l’écris depuis le début de cette phase si troublée, je souhaite que la FFR soit exemplaire et protège le plus largement possible l’ensemble de notre Communauté Rugbystique. C’est notre contribution élémentaire à l’effort national. La suspension de toutes les activités sportives depuis le 13 mars dernier ; la durée présumée de cette crise ; les risques de prolongement d’interdiction de pratiques collectives et de rassemblement au-delà de la période de confinement; la nécessaire phase de remobilisation athlétique de 3 à 4 semaines … sont autant de facteurs objectifs qui ne pouvaient nous faire espérer une reprise avant la fin mai ou le début du mois de juin. À l’instar de bien d’autres fédérations, nous faisons donc un choix drastique mais raisonnable, afin de ne pas perturber la saison prochaine et ne pas rajouter des problèmes à la complexité majeure que nous connaissons aujourd’hui. Je tiens toutefois à vous rassurer. Les modalités relatives aux accessions et aux éventuelles relégations pour les compétitions nationales ne seront décidées qu’en Bureau Fédéral, le 3 avril prochain. La saison n’est pas annulée, elle s’est arrêté le 15 mars. La nuance est d’importance. Dans la perspective, j’ai demandé aux membres de la Commission spéciale des Epreuves d’être extrêmement respectueux de l’équité sportive et du respect des projets de l’ensemble des Clubs, bassin par bassin. Nous ferons également la distinction entre les championnats de séries et ceux de fédérales pour avoir un traitement juste et adapté. Nous ne pourrons pas décerner cette année de titres de champions de France. Pour autant, je veux que la situation de chaque Club puisse faire l’objet de la considération qu’il mérite. Ainsi, nous vous proposerons la semaine prochaine un modèle-expert qui sera respectueux de chaque équipe engagée, et de la volonté de vos dirigeants de porter toujours plus haut la performance de ses joueuses et joueurs. Enfin j’ai demandé à la Direction Technique Nationale d’être à l’initiative avec les Ligues, les Comités Départementaux, de projets d’animations sportives, pouvant prendre différentes formes (plateaux, rencontres amicales, festivals…) afin de favoriser la pratique de notre jeu dès que la situation sanitaire le permettra. Cette période est exceptionnelle et nous pousse à prendre des décisions qui le sont tout autant. Mais soyez assuré-e que chacune d’elles, est passée au tamis d’une condition essentielle, pour moi et votre Fédération : le soutien qu’elle peut vous apporter. La Fédération doit veiller avec responsabilité à préserver ses licencié-e-s, à protéger les Clubs contre les affres de cette crise sanitaire, économique et sociale, mais également à prendre des mesures qui permettront une reprise de nos activités et championnats assurant l’avenir pérenne du Rugby Français. Je reste au contact comme toujours et à votre entière disposition. Toutes nos équipes sont à pied d’œuvre pour rendre plus fort encore notre réseau, notre communauté. Prenez bien soin de vous et de vos proches. La sortie de crise en dépend. Avec toute ma considération.

  Bernard LAPORTE